Leaving Las Geekas

Massacrer des zombies au shotgun, ou des nazis, ou des zombies nazis. Tuer le sorcier maléfique (ou équivalent), épouser le monde et sauver la princesse. Farmer, leveler, arriver au niveau 80, choper la Machin Full Set of Ultimate Powerness. Buter les terroristes et récupérer les otages (ou l’ogive nucléaire bêtement

Gamer n’est pas jouer !

On entend souvent des journalistes ou des psychologues (ou les deux !) nous alerter et dire que la réalité dépasse la fiction comme ci cette dernière inspirait grave les créa sous extasies et rendait nos rejetons amorphes ou sociopathes (ou les deux !). Mais n’est-ce pas plutôt la réalité qui

Agite tes moignons ou mêle-toi de tes oignons : histoires de baston

On ne le dira jamais assez : jeux de mains, jeux de vilains. Et alors ? Si ça me plait d’être un vilain pas beau. On le sait nous ne sommes pas si évolués que ça. Sinon pourquoi prendrions-nous autant plaisir à nous battre sur nos consoles. Il est une catégorie que

Les bébés geeks : le péril (très) jeune

Je rebondis (zboïng !) sur un très bon papier de Slate.fr concernant le potentiel geek des séniors. En effet, si l’on observe, du moins en France, une réelle « fracture numérique générationnelle » au détriment des vieux qu’on a davantage l’habitude de voir taper le carton avec une verveine que

2011 : année chargée en Jeux-Vidéos !

Alors que la coutume veut que nous nous gavions de frangipane en ce début d’année 2011 et comme chaque année, il est temps pour nous de faire un peu d’exercice… de style. Après une année 2010 sans réelles surprises, il semblerait bien qu’en cette année du Lapin, les constructeurs et

Les bons plans jeux vidéo

Pauvre consommateur qu’est le passionné de jeu vidéo, les temps sont durs, le jeu neuf est à 70€ en magasin et sa maigre bourse ne suit pas toujours. Injustice profonde liée aux marchés et à leurs rebondissements économiques. Variations monétaires liées à l’avarice des éditeurs et des constructeurs, moi je

La planète geek de Gandalf : l’année 2010 en coups de cœur et coups de gueule

La formule traditionnelle serait : « mouais, 2010 fut une année riche en annonces, en sorties, et patati et patata… ».  Cette année, on a eu de tout, le meilleur comme le pire. Mais ce n’est pas vrai ! Comment réussir l’introduction de cet article ? Nooon !!! Alors j’arrête et je passe directement au bilan

Rétro gaming : quand Disney rimait avec qualité

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Disney et les jeux vidéo ce n’est plus l’alchimie garantie. Il fut un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître  où acheter une adaptation estampillée Disney avait de quoi affoler les gamers. On peut éventuellement dire qu’occasionnellement, il y a

La Super Nintendo a 20 ans et moi, je prends une claque !

Cette année, je vais atteindre l’âge canonique de 33 ans ! Oui, je sais certains font une crise à 30. Ne voulant pas faire comme tout le monde, cherchant à me rendre intéressant j’ai décidé d’attendre un peu. En l’an 2010, c’est aussi la console 16 bits de Nintendo qui souffle

Lost Odyssey : l’espoir d’un grand RPG n’est pas perdu

Avec la génération des consoles HD, on attendait des RPG tous plus beaux les uns que les autres. On était, effectivement, en droit d’espérer des séquences de folie, des graphismes à nous brûler les pupilles. Et pourtant, jusque-là, les jeux de rôle qui auront le plus marqué les amateurs ne