Sitges Festival : The Victim / Hobo with a Shotgun

Sitges, connue pour sa vie gay particulièrement active l'été, s'offre à l'automne l'un des festivals de cinéma fantastique les plus connus au monde. A peine arrivé, Lojie (arrivée bien avant moi) m'a prévu une petite nuit "Midnight Extreme". Deux films sont proposés enchaînés: The Victim, de et avec Michael Biehn et

Rentrée tardive : Festival de Sitges, les nouvelles séries

Et oui, le site a été un peu calme depuis quelques semaines, pour cause de vacances, déménagements, rattrapage de séries et j’en passe. Mais les prochaines semaines devraient être un peu plus chargées. Au programme de ce qui vous attend : => Haribo et Lojie se rendent à Sitges pour le Festival international

Les singes sont pas prêts de descendre de leur arbre, nous non plus !

Après un automne doux quoiqu'un chouilla humide, euh pardon, un été merdique, je fais moi aussi ma rentrée avec mon objectivité à toute épreuve et mon intelligence légendaire et j'ai décidé de vous parler des singes. Oui, singe, le truc qui te ressemble, mais pas trop quand même parce qu'il est

La bombasse d’action : fantasme macho-geek ou égérie féministe ?

C'est parti pour une réaction "humeur" après la lecture d'un article sur Slate.fr. Décidément, cela arrive assez souvent, même si je leur accorde le fait qu'ils sont plutôt ouverts à la discussion grâce à une modération des commentaires intelligente. Pour résumer, l'article "la femme moderne, victime des magasines féminins" - rien que le

Freuh et les reliques (3D) de la mort ! Une épopée en dolby surround !

CINEMA, CINEMA, CINEMA … TCHITCHAAAAAAAAAAAA Et oui mesdames et messieurs, comme dirait le grand philosophe Cyril LIGNAC, tout à une fin sauf le saucisson qui en a deux ! (ok je sors …) Le générique de fin de la première partie du film « Harry Potter et les Reliques de la Mort

Sucker Punch : A Geek pleasure… only ?

Quel Geek n’a jamais rêvé de voir de jolies filles en petites tenues poutrer des méchants monstres venus d’autres mondes ? Quel Geek n’a jamais imaginé ces plastiques parfaites virevolter dans tous les sens pour se donner corps (et âme ?) dans des combats chorégraphiés au millimètre près afin de leur

You know what they call a Quarter Pounder with Cheese in Paris ?

Quentin aime la télé et celle-ci le lui rend bien. De temps à autres, des références au réalisateur sont glissées ici et là, mais l'homme en question aime aussi aller au charbon. La première fois que j'ai pu voir ce que donnait l'interaction entre Tarantino et une série télé date de 1996

Les Etats-Unis en 15 films

Les américains aiment raconter leur histoire, y compris récente, à travers les films. Bien sûr, il existe souvent des biais d'interprétation, des partis pris, mais cette faculté de réagir presque instantanément à sa propre histoire, quitte à y laisser des plumes, est plutôt une bonne chose. Les producteurs et les réalisateurs

Pour affronter les zombies, prépare ton sac « Hello Kitty » !

Eh oui, en réponse à l’article de Lojie, je me suis dit qu’il nous fallait causer de films de zombies. Le mort-vivant au cinéma y apparaît sous différentes formes, se reproduit selon des modes plus ou moins. Il ne s’agit pas de faire un listing complet, façon « inventaire », mais de

GUT : l’interview qui déchire son boyau !

GUT est sorti le 20 novembre 2010 dans une obscure salle de cinéma. "Violent, jouissif et subversif" selon certains, "ah mais quelle grosse daube" selon d’autres, GUT a déjà le mérite d’exister. Mais tout d'abord, de quoi ça cause exactement ? Car vous conviendrez que l'intitulé n'est pas forcément explicite. Synopsis :